national geographic

National Geographic, la photo comme marque de fabrique

Le National Géographic est très probablement LE magazine dans lequel tous les photographes rêvent d’être un jour publiés. Créé en 1888, cette publication scientifique n’avait pourtant pas du tout vocation à devenir la référence dans le milieu du photojournalisme. Les 98 pages de la publication austère à la couverture marron ne comptait d’ailleurs pas une seule image, mis à part quelques cartes météorologiques. Aussi ennuyeux pour le grand public qu’un cours en amphi de Fac, c’est en 1904 que le changement survient pour la publication américaine. Alors qu’il était en plein bouclage, Gilbert H. Grosvenor, rédacteur en chef de l’époque, doit encore remplir 11 pages du numéro. Il ouvre alors un cols envoyé par la Société géographique impériale de Russie. A l’intérieur, des centaines de photos de Lhassa au Tibet, les premières d’une partie du monde alors encore inconnu des occidentaux. Le rédacteur en chef en sélectionne 11 et envoie à l’imprimeur, certain de se faire virer. Mais lorsque le numéro de janvier sort en kiosque, les gens félicitent ce dernier pour son choix audacieux.

CV 1013 [P];41.indd

1468 photos publiées en 2012 !

Et encore, devinez combien de photos ont été prises par les 62 photographes partis en reportage pour le magazine, dans 54 pays différents, la même année : plus de 2 millions !

Une titre de presse indépendant

Beaucoup ignore que le « National » appartient à une organisation scientifique et non pas à un industriel fortuné, comme c’est presque tout le temps le cas en France notamment. Le titre fait partie de la « National Geographic Society, une organisation scientifique et éducative à but non lucratif dont la vocation est « d’augmenter et de diffuser les connaissances géographiques ». Depuis 1888, l’entreprise a soutenu plus de 9000 expéditions et projets de recherche. Même en prenant compte l’incroyable développement de la marque et tous les produits dérivés de la marque, du livre au t-shirt en passant par le mug, forcément, ça donne envie d’acheter.

NG_logo_2line_rgb_wht_on_bk

Pourquoi lire le magazine

Il y a plusieurs raisons de lire le National Geographic. Tout d’abord pour se tenir au courant de l’actualité internationale, à travers des sujets profonds et merveilleusement illustrés et rédigés. Ensuite pour voyager. Au fil des pages et des reportages, les auteurs nous font parcourir un monde en constante évolution, entre crises et mutations, beautés et désastres. Enfin pour rêver. Et admirer une planète Terre pleine d’espoir et d’optimisme.
                    

Categories Photojournalisme